De Puerto Rico ... la balade continue tranquillement !

MAI



Pour faire 1 commentaire

Le 4 Mai nous quittons Puerto del rey

Nous choisissons la cote sud . Et malgré nos craintes nous  avons du vent , entre 15 et 17 noeuds . Nous faisons une bonne après-midi de navigation à la voile avec une mer bien formée .
Cliquez pour agrandir l'image

Le 5 mai à Ponce

Ponce est la 2° ville de Puerto Rico . Son bord de mer n'est pas engageant du tout , nous avons renoncé à y aller . Par contre nous sommes allés au petit yacht club .

Des tarpons ! d'énormes tarpons partout !

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Ils semblent attendre de la nourriture !

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le yacht club ressemble plus à 1 zoo !

Cliquez pour agrandir l'image

1 pélican tranquille en pleine méditation

Dans cette marina en pleine mangrove , les oiseaux et les poissons cohabitent tranquillement .Nous avons même vu 2 petits barracudas immobiles qui eux aussi semblaient attendre de la nourriture . Nous avons rempli nos papiers de sortie tout aussi tranquillement ,  installés sur les pompes à essence , avec des douaniers en balade , rencontrés par hasard .

Le 7 Mai à Boqueron

C'est juste une escale qui nous rapproche de Mona Island . Il y a 2 mois j'ai lu un article dans une revue américaine ( je n'ai pas tout compris mais ils mettaient un " Beautifull " toutes les 3 lignes et quelques photos très attirantes ! ) sur cette île et depuis j'exprime régulièrement et avec un peu d'insistance , mon désir d'y aller !! Demain nous partons au plus vite pour Mona Island youpi

MONA ISLAND en vue

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
La couleur du ciel parait sale tant celle de la mer est belle !
Cliquez pour agrandir l'image

L'unique mouillage de Mona demande du sang-froid

Marc a du passer entre deux cayes distantes de 10 mètres environ  avec une grande houle puissante . Sachant qu'Australe fait 5 mètres de maître-bau ( la largeur du bateau ) , une vague mal négociée c'était la catastrophe  . Bravo quel sang froid ! Heureusement l'alignement annoncé était présent .
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Sur la photo on ne voit pas la houle mais promis elle était la et bien forte ! Mais on peut voir que l'entrée est très étroite .
Cliquez pour agrandir l'image
Sur cette photo il y a une belle houle .

Le décor de cinéma

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Nous sommes bien installés au calme derrière la barrière de corail

Cliquez pour agrandir l'image

Mona est une réserve

Notre promenade a été un peu stoppée dans son élan , car il faut une autorisation . Nous n'en avons pas bien sur car les informations sur cette île ne sont pas abondantes . Et un des gardiens ( il y en a 3 semble-t-il , les 3 habitants de l'île ) nous a interdit de prendre le chemin de promenade . Nous sommes autorisés à nous balader sur le bord de mer . Ouf et puis on ne sait jamais ...
Cliquez pour agrandir l'image

Que peut vouloir dire la case ? = Mystère !

Et allons-y pour le bord de mer

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Et le décor de cinéma

Cliquez pour agrandir l'image

est toujours beau

Cliquez pour agrandir l'image

et il y a des coquillages

Cliquez pour agrandir l'image

Et puis un iguane nous a détourné du chemin autorisé

Nous nous enfonçons dans les bois pour le prendre en photo . Mais il se sauve assez rapidement  malgré son grand gabarit ( environ 1,30 M )!
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Et à cause de cet iguane nous ne sommes plus sur le bord de mer !

Il adore les grottes . Moi pas trop mais ouf il y a une belle vue d'en haut !
Cliquez pour agrandir l'image
Marc a toujours une lampe de poche dans MON sac !
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Nous avons grimpé dans la grotte marquée d'1 point orange

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La trace d'un iguane et du coton

Le retour par le bord de mer bien sagement !

Cliquez pour agrandir l'image

L'iguane de Mona est unique à Mona !

C'est Wikipédia qui le dit . Ils sont environ 3500 dans l'île . Mais ils sont menacés d'extinction car ils pondent leurs oeufs dans le sable et les chèvres ou les cochons sauvages qui vivent aussi dans l'île , viennent les manger .
Donc ils ont tout faux à Mona island car ils permettent aux touristes de se promener sur le sable malgré le risque d'écraser les oeufs de ces iguanes ( certes le touriste est 1 espèce rarissime ici ! ) et ils n'éradiquent pas les chèvres et les cochons qui ont été apportés surement donner de la nourriture aux pirates de passage !
::
Cliquez pour agrandir l'image

Sa corne sur la tête , ses bosses et sa taille le rendent bien impressionnant .

Cliquez pour agrandir l'image

Il peut faire jusqu'a 1,50 mètre

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image


Cliquez pour agrandir l'image

Le lendemain toujours au paradis promis on ne s'en lasse pas !

Petite promenade sur la barrière de corail

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
1 beau grégoire de 3 cm environ
Cliquez pour agrandir l'image
1 capitaine peureux ...
Cliquez pour agrandir l'image
qui se cache
Cliquez pour agrandir l'image
1 banc de carrangues me fonce dessus ...
Cliquez pour agrandir l'image
et se détourne au dernier moment !

1 diodon de roche a patiemment supporté la prise de photos

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

1 bourse cabrit magnifique qui s'est enfuie à toute vitesse

Dommage c'est tout ce que j'en ai vu .
Cliquez pour agrandir l'image

Plus de batterie dans l'appareil je te laisse poisson coffre

Cliquez pour agrandir l'image

Le lendemain

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

1 tentative d'escalade avortée !

Sans 1 ébauche de chemin je dis non !
Cliquez pour agrandir l'image

Et pour cause!

Cliquez pour agrandir l'image

Même Marc est empêtré dans les feuillages

Cliquez pour agrandir l'image

Ca va pas non !

Des cactus et même pas de vues je dis non!

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le Lendemain Nous quittons cette belle île

C'est l'appel du large .... ! Mais non ... il faut partir car la saison des cyclones arrive et il ne faut absolument pas être dans cette région à cette période .
Cliquez pour agrandir l'image

Il est tôt , la mer n'a pas encore toute sa transparence

La houle des jours précédents a disparu .
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Arrivée à Punta Cana en République Dominicaine vers 16 heures

Nous n'avons aucune instruction nautique sur le port de Punta Cana  . Heureusement nous arrivons de jour ! Nous voyons un chenal , nous le prenons et entrons dans un vaste complexe hôtelier . Des gens sur une annexe nous disent "Todo derecho = tout droit " .C'est bon nous sommes arrivés au bon endroit ouf . On vient nous dire de nous installer à la station essence . Nous y allons et la commence un grand ballet d'officiels très gentils et souriants , les uns nous demandant de l'argent les autres nos papiers et ceux du bateau . Et tout en faisant ces formalités folkloriques , nous avons pris de l'essence . Il a fallu donc donner 20 dollars pour l'agriculture , 50 dollars pour le bateau et 10 dollars par personne et nous avons appris qu'à la sortie nous payerons une taxe de 20 dollars pour la marine de guerre !

Nous sommes installés dans une marina internationale

Comme il y a la cuisine internationale , en opposition à la cuisine typique , rien n'indique que nous sommes en République Dominicaine . A part cela c'est très propre et efficace ,il n'y manque que les clients ! Le restaurant ou nous sommes allés , nous a servi de la cuisine internationale de bon niveau avec des prix de haut niveau eux ! . La carte était traduite aussi en russe . Nous avons déjeuné tout seuls . Et détail amusant , la ventilation des cuisines se fait par une trappe qui est installée dans l'escalier donnant accès  au restaurant ! dans les 2 sens bonjour " la brise friture " pour les cheveux des clients . J'ai testé c'est pas mal et nous n'étions que deux clients ,donc pas trop d'odeur !!!!
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

on dirait une pub de vente d'1 programme immobilier !

Il y a quand même quelques pécheurs professionnels qui préparent leurs appâts pour pécher le marlin

Cliquez pour agrandir l'image

Il y a plus de 20 cannes sur ce bateau !

Cliquez pour agrandir l'image

Le 12 Mai départ pour Punta Macao

Après une séance de lasso autour des piquets d'amarrage pénible , je déteste cet amarrage à l'américaine . Les américains ont tous un cow boy qui sommeille eux . Attraper les vaches au lasso  ne fait pas parti de mon patrimoine culturel même quand elles ne bougent pas . Donc je suis nulle et en plus pas équipée d'engins adaptés et du coté de la barre cela grince pas mal ! aie il va falloir recommencer pour la sortie et en plus autour de ces horribles piquets nous avons mis des boucles au lieu de passer les bouts en double , histoire de compliquer un peu l'affaire !!!
Cliquez pour agrandir l'image

Départ retardé : nous devons attendre la marine

Après les 8 personnes de l'accueil nous pensions en avoir terminé avec les formalités . Eh bien non et donc nous attendons ... Et arrive un marin en tenue de camouflage terrestre ! Les interrogatoires recommencent ... " Quand partez vous ? ou allez vous ? etc ... " Il était très aimable d'ailleurs .
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Impossible de mouiller à Punta Macao

La houle rentre et déferle dans le lagon . Nous continuons et arrivons à la tombée de la nuit . Encore une fois aucune indication nautique sur la baie qui s'appelle Cabo Rafael . Mais avec Google Earth plus de problème on voit très bien ou est la caye . Merci Google
Le rond bleu c'est notre mouillage et la zone marquée de noire , celle à éviter .

Le lendemain 13 Mai à Cabo Rafael

A 7 H du matin j'entend des voix à coté du bateau . Je sort précipitamment , après avoir réveillé Marc ( désolée ) car j'ai pensé à des voleurs . Une petite pirogue en bois avec 3 hommes en battle dress
était tout prés du bateau . 2 d'entre eux ramaient avec des pagaies en bois ( l'un des deux avait un fusil dans le dos quand même ) et le 3° me criait " EL DEPACHO " d'abord j'ai cru qu'ils voulaient prendre le déjeuner à bord , c'était l'heure ! Je leur ai demandé s'ils étaient des officiels . Et à mon grand étonnement il m'a répondu qu'ils étaient  de la marine de guerre ! Alors  une connexion s'est faite dans mon esprit pas encore tout à fait  réveillé . EL DESPACHO c'est la papier donné à Marc par le marin qui est passé hier à la marina avant notre départ . Je m'empresse de lui donner ce fameux papier  . Et le pauvre commence à essayer de noter ce qui était écrit sur EL DESPACHO  assis dans la pirogue ballottée par les vagues . Je me rend compte alors de ses difficultés d'écriture et je lui propose une photocopie . Un grand sourire  illumine son visage pour me dire "si senora " . Je la lui donne en 2 secondes . Il la regarde  et me remercie , visiblement soulagé . Et il dit à ses rameurs de prendre le chemin du retour après m'avoir posée bien sur  les questions habituelles " de  ou venez vous ? Ou allez-vous ?etc ..."
Conclusion de cette rencontre : Nous serons très contents de subventionner la marine de guerre lors de notre départ car la pauvre en a grand besoin  !

Le destroyer de la marine dominicaine attaque !

Malheureusement ils étaient à contre jour et en plus le temps que j'aille chercher mon appareil ils étaient déjà loin ! dommage pour la qualité des photos 
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le chef se repose quand même !

Cliquez pour agrandir l'image

Départ pour le parc naturel des Haïtises .

L'auteur de notre livre de navigation est anglais et sûrement aveugle ! En effet il a comparé le parc des Haïtises à Bora- Bora ! Non ce n'est pas du tout Bora-Bora mais c'est quand même très joli .

Du vert et du bleu ( quand il n'y a pas trop de nuages ) partout

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Visite en annexe

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

En fait entre les monts de verdure ...

Ce sont des rochers plus ou moins éboulés avec une superbe végétation ...
Cliquez pour agrandir l'image

il y a des bras de mers ou l'on peut circuler

Et grâce la terre et au limon des fleuves qui s'y jettent une magnifique végétation s'expanse .
Cliquez pour agrandir l'image

Des lianes fantomatiques

Cliquez pour agrandir l'image

une végétation luxuriante .

Cliquez pour agrandir l'image

El rio Chiquito .

Ces rochers sont truffés de grottes .

Elles ont servis de refuges aux indiens à l'époque des conquistadors . Il y a des pictogrammes qui datent d'après les guides de 500 ans environ .Bon ce n'est toujours pas Bora Bora mais il y a des grottes qui font le bonheur de Marc .
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La 2° grotte et ces gardiens

D'adorables gardiens lilliputiens ! Je fais un peu " géante " à coté d'eux !
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le plus beau pétrogliphe  .

Ces têtes étaient à l'entrée des grottes pour protéger les habitants . Sans notre guide nous ne l'aurions jamais vu .
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Nous quittons les charmants gardiens

Très haut dans le ciel tournent de grands oiseaux : des vautours . Bonjour les crampes dans le cou pour réussir à prendre en photo en plein vol et dans une annexe qui bouge en plus !
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Une végétation tenace

Cliquez pour agrandir l'image

des lianes sans fin

Cliquez pour agrandir l'image

Des rochers hirsutes

Cliquez pour agrandir l'image

La grotte de Willy

Au milieu du 20° Siècle un anglais est venu s'installer dans cette grotte et y a vécu avec ses 3 enfants et sa femme , une indienne d'un village des alentours . Ils vivaient de la pêche et de l'agriculture . Ils avaient des animaux dans une partie de la grotte . Ils y ont vécu environ 20 ans . Bravo la vie de l'homme des cavernes doit avoir du charme 3 ou 4 jours et encore !
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le 13 Mai réveil au paradis des oiseaux

je me suis régalée en entendant des oiseaux piailler dans tous les coins . J'ai même eu l'impression que certains discutaient ! C'était magnifique .
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

nous devons faire demi-tour car il n'y a pas assez d'eau

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Encore des grottes

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Un peu plus loin , La mer a creusé ...

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Les piquets en acier datent de 100 ans ...

Un projet de liaison ferroviaire pour le transport de bananes qui n'a pas été terminé !

...devenus des perchoirs pour pélicans et mouettes .

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le capitaine veut quitter cet endroit dès ce soir !

J'ai tellement apprécié mon réveil au milieu des oiseaux que je suis triste de partir déjà . Pourquoi pas demain ? Dommage nous nous installons à coté de la sortie devant la plage . C'est un vrai dépotoir à ordures .
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le 14 Mai Nous longeons la cote nord

Arrivée à Las Galeras

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La rue Jimi Hendrix et la caméra 

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Elle est habitée

Que de contrastes en moins de 100 mètres .

Cliquez pour agrandir l'image
Des maisons protégées avec des caméras , des maisons en bois délabrées , des femmes assises sous un arbre qui vendent des loques installées en 3 tas sur des plastiques et enfin en face une boulangère marseillaise qui propose des petits pains au chocolat et des Paris-Brest . Devant la banque il y a un gardien armé , normal il y a trop de différences  .
Cliquez pour agrandir l'image

Non ce n'est pas 1 tas d'ordures !

Cliquez pour agrandir l'image

Ce sont les vendeuses ...elles sont couchées au milieu sous des plastiques !

Le 17 Mai départ de la baie de l'écossais

Cliquez pour agrandir l'image
A l'arrivée , rien à voir sauf 1 mouette tranquillement installée sur la filière d'Australe au " pas clair " de lune . Le lendemain , à 7 Heures , le paysage sort de la brume et nous aussi !
Cliquez pour agrandir l'image
Etrange bâtiment : tour de contrôle ou évacuation des cuisines !
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Arrivée à Sosua juste avant la nuit .

Sosua est le temple du Sexe ( DSK aurait du venir ici incognito plus tôt qu'à New york !) et du yogourt ! ( peut être qu'il aime aussi les yogourts le pauvre ! il aurait fait une pierre 2 coups !!! ...) . Pour le sexe je ne sais pourquoi cette ville , tout particulièrement est , d'après Loleny planète , remplie de bars avec des prostituées . Pour les yogourts c'est facile à expliquer . Vers les années 1930 , environ 350 familles juives allemandes sont venues s'installer dans la région et ils ont créé une industrie laitière très florissante . Ils fabriquent un fromage qui est réputé et des laitages . J'adore les laitages . Mais il pleut donc nous n'irons pas acheter des yogourts , ni voir les bars ... Nous sommes très bien sur Australe tous les deux !

A Sosua les bidonvilles sont mitoyens aux hôtels

Cliquez pour agrandir l'image
Et en plus les hôtels de l'autre coté de la baie ont vu sur les bidonvilles . Cela fait une bonne mixité sociale , mais pour l'esthétique il faut revoir totalement la copie ! Et de toutes les façons les hôtels sont eux aussi très moches !
Cliquez pour agrandir l'image

Le 18 Mai visite de Sosua

Un mélange de débrouille locale , d'expatriés et de touristes . C'est "Juan les pins " version tropicale, très tropicale . Quelques jolies et jeunes louloutes tortillent de la fesse , avec des enfants dans les bras . Elles doivent les confier à la grand_mère le soir pour le travail ! j'ai eu moins de succès avec les yogourts et les fromages locaux . Je n'ai trouvé qu'un fromage en pot . A tester ... Seulement le fromage bien sur n'est ce pas Marc !!!!

Le fromage est testé : immangeable

Nous quittons Sosua

Arrivée à Puerto Plata .

Tout y est , le bruit , les odeurs , l'eau sale , les bidonvilles ! le mouillage est  complètement en pleine zone industrielle avec une montagne derrière qui bloque les émanations des cheminées ! Une mouche très énervante vient titiller le nez de Marc et malgré son sang froid vis à vis des insectes , d'un bond il se lève et dit " on s'en va  " alors que le soleil est en train de se coucher . Merci madame la mouche .
Cliquez pour agrandir l'image

Un fort San Felipe sous les volutes de fumées

Ce fort a été construit par les espagnols au 16° siècle pour résister aux attaques des pirates . Il n'a , parait-il jamais servi . Pas fous les pirates , ils ne sont pas venus voir Puerto Plata  !C'est pas comme d'autres !
Cliquez pour agrandir l'image

Départ pour une marina à 3 miles de Puerto Cracra !

Arrivée avant la nuit et amarrage sans problème malgré un fort vent de travers ., juste avant un très fort orage ouf à 10 minutes prés nous n'aurions pas pu nous installer

Le 19 Mai à Cofresi

Cliquez pour agrandir l'image

Une marina genre La vegas

Du personnel charmant un peu lève tôt quand même  , un service de poubelles impeccable et de petites voitures ...que du bonheur !  .
Cliquez pour agrandir l'image

Le 20 Mai ZUT de ZUT

Un incident désagréable nous bloque dans ce port alors que nous avions décidé de partir aujourd'hui . Un voilier remorqué par un stupide , et  totalement incompétent pilote sur un  bateau moteur ( il allait beaucoup trop vite , lui même a manqué de nous rentrer dedans ! ) nous a tordu un de nos  bossoirs (pièce en inox qui permet de tenir l'annexe en l'air ) . Personne n'est venu s'excuser en plus ! Heureusement qu'il n'a pas défoncé le tableau arrière du bateau !!!
Nous sommes allés voir le propriétaire du voilier . Il était allongé sur le pont au soleil tranquillement ! C'est un anglais qui m'a l'air très tropicalisé . Il nous a dit qu'il était responsable mais je suis persuadée qu'il ne dépassera pas le stade de la parole !
Cliquez pour agrandir l'image

Demain nous saurons si la réparation peut être faite par le soudeur danois .

Le 23 Mai

Et nous sommes toujours la ! heureusement nous avons une très bonne connexion internet ... .
Le bilan : l'anglais n'a toujours pas payer le réparateur ... le réparateur attend ... et nous aussi !
Marc est parti d'un pas bien décidé ce matin à la capitainerie , pour débloquer la situation rapidement . Nous sommes Lundi et il y en a assez attendre !

Drapeau de la république dominicaine

Il a payé YOUPI

Donc nous partons . L'artisan Danois va pouvoir faire la réparation et nous viendrons en taxi , récupérer le bossoir .

Nous sommes à Luperon

Trou à cyclone dans la mangrove avec beaucoup de bateaux .
Par contre l'entrée est assez spéciale car il n'y a aucun balisage , et les fonds ne sont pas du tout ceux annoncés sur les cartes . Heureusement que nous avons une quille pivotante ! quel bonheur .
Cliquez pour agrandir l'image

Une petite ville authentique

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La colombe en plâtre de l'église et ...

Dans le caniveau , il y a un petit tuyau blanc ( dans le cercle rouge ) qui distribue l'eau du quartier . Nous avons vu une petite fille remplir une bassine avec ce tuyau  .
Cliquez pour agrandir l'image
 
Cliquez pour agrandir l'image

Il pleut sans arrêt et nous avons décidé de ne pas aller à Cuba

Il y une très bonne ambiance dans ce mouillage . Nous discutons avec des voisins .  Voila ce qu'ils nous disent sur Cuba : contrôles incessants et avec des chiens en plus et un médecin ! interdiction absolue de mettre un pied sur le sol cubain avant toutes ces fouilles  , interdiction d'entrer avec des légumes et des fruits ( ils fouillent le frigidaire ) , interdiction de jeter ses poubelles dans les poubelles communes , interdiction d'acheter sur les marchés locaux etc .... Ils interdisent de trop  et semblent considérer les marins comme de pestiférés .
Cliquez pour agrandir l'image
INTERDIT DE VENIR AVEC DES PLANTES . Il est hors de question de nous séparer du bonsaï . Il est dans le bateau depuis fin 2006 . Il se porte très bien . Pour les "filles de l'air c'est beaucoup moins ennuyeux , on en trouve dans la campagne  . C'est encore une interdiction . En fait ils font tout pour décourager les bateaux car ils craignent que des cubains en profitent pour quitter le pays . " Ils " = le pouvoir dominant et écrasant qui vit sur la pauvre bête = le peuple cubain , en leur donnant quelques miettes ( un peu d'éducation et la santé parait il ! ) en verrouillant tout le reste et surtout le contact avec les étrangers . Ce propos n'engage que moi bien sur !
Cliquez pour agrandir l'image

Le 27 Mai

Cliquez pour agrandir l'image

Il fait très beau enfin ...mais

Le réparateur des bossoirs est injoignable , ni par téléphone ,ni par mail . Aie aie aie pas simple ! ... malgré une vie sociale très agréable à Luperon , nous voudrions quand même quitter ce trou ... à cyclones . Cela fait cinq jours  que nous attendons cette réparation .
Après quelques recherches Marc a appris qu'il était à l'hôpital , le pauvre depuis 4 jours . Donc nous repartons à zéro . Il va chercher le tube à Santiago aujourd'hui et fait la réparation demain .
Au mieux si tout va bien nous partons lundi ...Patience !
Le matin et le soir il y a des chants d'oiseaux dans la mangrove ....Patience !
Cliquez pour agrandir l'image

Le 28 Mai

Cliquez pour agrandir l'image
Une réparation sommaire a été faite sur le bossoir pour aller plus vite et nous l' avons récupéré . Nous sommes donc allés en " ville " . Le samedi c'est la fête enfin pour nous c'est encore plus de bruit que d'habitude ! des camions , des voitures , des mobylettes ( même elles !) ont des baffles énormes avec la musique à fond . On ne peut plus parler , ni écouter une conversation .
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La carte de visite du soudeur danois

Elle est excellente et correspond parfaitement au personnage qui est un grand et costaud danois .