Juillet 2019

1 Juillet 

Nous sommes à Magnétic Island

Une île en face de Townville

Une hirondelle messagère vient gazouiller sur Australe ce matin .

Merci wikipédia 

Même pas peur l'hirondelle !

Nous sommes allés à terre à la recherche d'une baignoire ... 
Eh oui rien ne me sera épargné .

La baignoire sera très utile pour faire des essais de l'engin flottant parait-il .

Heureusement nous n'en avons pas trouvé car je craingnais beaucoup l'envahissement du carré .... encore !

Un Banian , lui aussi très capteur d'espace  .
Il est tellement envahissant qu'il fait presque disparaitre l'arbre sur lequel il s'est installé .

Il n'y en a que pour lui  .... Il prend toute la place .

Dans une superette , une petite exposition de bêtes " sympatiques " d'Australie .

1 serpent brun 
piqure mortelle 

1 méduse 
surement mortelle

1 serpent de mer 
très venimeux 

Et on rajoute les crocodiles , les araignées , les tiques paralysantes , les requins , les casoars 
et j'en oublie bien sur .

2 Juillet 

Sur une plage un oiseau qui pousse des cris stridents tout en dodelinant de la tête .
En plus le pauvre il est affublé d'un nom bizarre : Œdicnème des récifs 
 

3 Juillet 

Arrêt sur l'île Agnés .
Au bord de la plage un étang d'eau douce alimenté par une rivière venue de la montagne .

Photos extraites de films pris avec le drome .

On peut voir la houle qui va secouer Australe toute la nuit ... et nous aussi bien sur !

Le cinéaste est au bout de la flèche , assis à l'ombre à cause de son écran LCD .

4 Juillet 

Au Cap Richards par un temps très nuageux ... dommage pour les photos .

Impossible de trouver le nom de ce papillon sur internet .

Surprenante mouche aux ailes qui semblent abimées .

Une forte houle nous force à quitter le mouillage malgré l'anti roullis du doudou .

8 Juillet 

Une très belle navigation vers Cairns comme on en voudrait tout le temps .

1 ° être vivant à Cairns venu se poser dans le cockpit dès notre arrivée .
Cette petite bête volante est poilue et très colorée .

Dans le centre de la ville nous avons vu un arbre couvert de centaines de grosses chauves souris .... Je n'avais pas pris mon appareil photo .....ZUT !

14 Juillet 

Nous restons à Cairns car la décision est prise de sortir dans un chantier ,  le bateau .
 C'est à cause de l'anti fouling qui n'en est pas un !
Explication :

Lors de notre passage à " Boatworks " sur la Gold Coast la partie imergée du bateau ( les oeuvres vives )

ont été recouverte d'un époxy siliconé qui est une vraie catastrophe pour nous .

Il se salit beaucoup trop vite et plus grave , même au karcher très puissant , nous n'arrivons pas à enlever les 

pieds des affreuses berniques . 

Nous n'allons pas assez vite donc elles ont le temps de bien s'accrocher sur la coque 

 et surtout de grossir et de proliférer à vitesse grand V .

Donc à cause de cela l'intérêt du silicone est perdu car la surface de la coque n'est plus glissante du tout . 

Nous allons revenir au bon vieil antifouling avec des produits toxiques pour empécher l'accroche de ces sales bêtes .


Pour la deuxième fois l'essai de silicone s'avère étre une catastrophe 

C'est FINI pour Australe 

Enfin je l'espère car je me méfie du doudou toujours à l'affut des innovations !

En attendant essai d'un nouveau drone pas étanche celui la .
Il ne faut pas se laisser abattre par les contrariétés !

Cet engin volant semble étonner une " graline pie "

Au retour j'ai musardé et vu des oiseaux

Un ibis d'Australie 
Il mange des insectes et surtout des petits serpents ... Bravo . 

Un couple de Géopelle placide .
Ils ne font pas partie de la famille des perruches mais de celle des pigeons .

mon préféré : le monarque infatigable .
J'essaye depuis que nous sommes en Australie de prendre des photos de cet oiseau 
Pour la première fois j'y suis donc enfin arrivée .

Ce monarque infatigable devait être fatigué car normalement il sautille partout .

 16 Juillet 

Australe est sorti de l'eau dans les pires conditions !
La largeure de la darse est de 5M10 et Australe fait 4M90 de large .
Il y a du vent qui pousse de travers et un peu de courant qui pousse aussi de travers . 
Mais tout c'est heureusement bien passé .  

Les gens du chantier ont été très efficaces , le capitaine a bien assuré et nous avions bien protégé la coque . 

Tribord 

Babord 

Même pas la place pour les défenses !

Sur cette photo la saleté de la coque est bien visible 
La couleur du revétement était blanche . 
En plus on peut se demader comment Australe est rentré dans cette darse ridiculement petite 

16 Juillet

Au chantier , à coté du bateau , un oiseau vraiment horrible poussait des cris .

C'est un polochion criard . Il porte bien son nom .

18 Juillet

Nous en profitons pour aller voir l'outback du Queensland .

1° Arrêt dans un centre culturel aborigène .... Boof !

Nous avons mangé de l'émeu et du crocodile . C'est bon .

Il joue du didgeridoo

Le didgeridoo est souvent en eucalyptus . Le morceau de bois a été creusé par les termites .
Puis il a été travaillé pour pouvoir sortir des sons corrects .

Cours de lancer de boomerang
Le doudou n'est pas si mauvais dans le style au moins !

Un deltaplane joue avec les ascendantes 

Station de charge des différernts " jouets" dans le motel le soir .

Nous nous dirigeons vers l'ouest .
Sur le route nous voyons des champs entiers de canne à sucre en fleur !

Un arrêt pour déjeuner et essayer le drone .

Le drone n'a pas fonctionné mais nous avons mangé nos sandwichs

C'est un lac privé 

Une énorme termitière .

j'essaye un nouvel appareil photo .... manque de précision ... 

Nous nous dirigeons vers  l'ouest et allons à Chillagoe .

Le nom CHILLAGOE n'est pas d'origine aborigène comme je le croyais .

C'est le premier colon  qui a donné de ce nom tiré d'une chanson de marin .

Une outarde australienne traverse la route tranquillement .

Les outardes sont très sexistes !

Les mâles font une parade nuptiale bruyante pour séduire une maximum de femelles 

et après ils ne s'occupent pas du tout de leur progéniture .


Des gallinacés un peu plus communautaires que l'outarde 
Mais je n'ai pas réussi à trouver le nom sur internet .

Un zébu traverse aussi tranquillement la route et s'arrête pour nous regarder .

Arrivée a Chillagoé , nous cherchons un hôtel .
Nous allons dans un " éco -lodge " ou des cacatoés Rosalin jacassent .
L'éco lodge est complet .... dommage  .

Nous avons atteri dans un logement pour ouvrier ... c'est mieux que de dormir dans la voiture .

" Les sexes sont semblables et ne diffèrent que par la couleur de l'iris : marron ou rougeâtre chez la femelle et noir ou brun foncé chez le mâle." 
Donc sur la photo c'est une femelle .

" La femelle pond 3 ou 4 œufs, parfois 5 ou 6. L'incubation dure 23 à 30 jours, les deux parents couvent à tour

 de rôle et apportent leur assistance aux oisillons. Les jeunes demeurent au nid environ sept à huit semaines 

mais ils retournent le soir avant d'être complètement indépendants. " 

En voila des bons parents ... ce n'est pas comme l'outarde mâle 

Le lendemain nous sommes allés voir les rochers de la région 

Ce sont des rochers des corail qui datent de l'époque ou la mer etait beaucoup plus haute 
La pluie a creusé des rigoles 
Et devant il y a un arbre kurrajong ou arbre bouteille .

Ou voit bien les stries dans la roche faites par les pluies 

Un walabi a gentiment pris la pose

Un drongo pailleté se régale dans un arbre .
" Drongo est un mot de l'argot australien qui signifie "idiot", probablement à cause du comportement inhabituel et parfois comique de l'oiseau lorsqu'il descend se percher." 
Wikipédia 

Nous partons faire une balade pour une fois qu'il y a un chemin 

Des papillons euploea qui se nourissent de fleurs de banksia , les seules du coin d'ailleurs .